Blocage de blé au port de Casablanca : La douane explique

L’Administration des Douanes a précisé que le «blocage des importations de blé au port de  Casablanca», évoqué récemment par la presse nationale, «n’incombe pas à ses  services», qui n’ont fait qu’appliquer la réglementation en vigueur. Dans un communiqué, l’ADII a indiqué  que ses services ont constaté, après examen des déclarations d’importation  souscrites, trois situations dont la première concerne les «déclarations par anticipation enregistrées en juillet 2007 pour du blé arrivé également en juillet 2007».  Pour l’ADII, ces arrivages ne peuvent prétendre aux avantages préférentiels, prévus par l’accord d’association Maroc-UE, eu égard à l’exclusion de l’application du contingent du tarif réduit durant les mois de juin et juillet.  Selon le tarif en vigueur, le blé tendre est soumis à un droit d’importation de 30%. Le blé originaire de l’Union européenne importé dans le cadre du  contingent prévu par l’accord d’association entre le Maroc et la communauté européenne, bénéficie actuellement d’un taux préférentiel de 9,9%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *