Bouarfa, le chantage à l’exil

Une trentaine de jeunes, habitant la localité de Aïn Chiîr à 60 kilomètres de Bouarfa, ont rejoint l’Algérie en guise de protestation contre les conditions de vie dans leur localité.
Selon des sources sur place, ce n’est pas la première fois qu’une telle chose arrive à se produire vu que le "chantage à l’exil" est devenu monnaie courante dans cette région aux fontières avec l’Algérie.
Après des rencontres avec les familles, des contacts ont été entrepris pour rapatrier les 33 jeunes avec la garantie de l’impunité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *