Bouteflika menacé par les généraux

L’armée algérienne a averti le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika sur la gravité de la situation politique du pays, selon une source proche de l’état-major de l’ANP citée par le quotidien « Al Khabar ». Toujours selon cette source, l’institution militaire informe le Président de la République que la situation a atteint un seuil critique ouvrant la voie à de graves dérapages. « Ces dérapages ne sauraient être évités si l’on n’a pas la présence d’esprit de temporiser et de faire valoir la sagesse. » Le point de situation dressé par l’état-major met en garde contre certains dérapages qui mèneraient le pays à la même situation dangereuse dans laquelle il se trouvait en 1991 et estime que tous les signes précurseurs sont là : les conflits internes du FLN, les mesures prises contre la presse et la situation économique et sociale du pays. Le point de situation, selon le journal, attirait spécialement l’attention de Bouteflika sur le danger qu’impliquerait la dissolution de l’Assemblée populaire nationale (APN) et le retrait des ministres pro-Benflis de l’Exécutif qu’il comptait opérer.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *