Brahim Zerkdi n’est pas candidat

Le MP Brahim Zerkdi a décidé à la dernière minute de ne pas présenter sa candidature au poste de président du conseil municipal d’Agadir. Ce qui ouvre la voie à l’USFP Tarik Kabbaj qui devrait être élu sans surprise. «Nous ne cherchons pas des strapontins, explique M. Zerkdi. Fidèles à nos engagements vis-à-vis des électeurs pour construire un pôle de changement, nous n’avons pas accouru comme certains partis et SAP vers l’USFP. Les citoyens qui ont voté pour notre parti ont sanctionné la gestion municipale de l’USFP». Pour M. Zerkdi, l’USFP est venu premier à Agadir grâce au vote du PJD puisque la liste SAP de Saïd Dor a bénéficié du soutien des Islamistes. M. Zerkdi et son équipe, qui devraient voter blanc, se retrouvent donc dans l’opposition. «Ce sera une opposition constructive qui tienne compte des besoins de la population et des vrais problèmes de la ville», souligne-t-il. Cela dit, Brahim Zerkdi dément avec véhémence la rumeur selon laquelle il aurait séquestré des conseillers. « Ce n’est pas vrai. On était en conclave pour discuter loin de toute pression du plan d’action à mettre éventuellement en oeuvre pour la ville d’Agadir. La preuve qu’il n’y avait pas de séquestration, tout le monde savait où nous étions». Par ailleurs, nous avons appris que l’USFP et les membres de sa coalition se sont enfermés pendant toute la journée d’hier dans une maison à Chtouka Aït Baha.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *