Camps de Tindouf : Une ONG dénonce les violences contre les manifestants

Le réseau sahraoui en Afrique pour le soutien à la proposition d’autonomie a dénoncé, mardi à Dakar, la violence exercée par des milices du Polisario contre des manifestants dans les camps de Tindouf. Un communiqué du réseau, basé à Dakar, exprime «sa vive condamnation des actes de violences commis par les milices du Polisario contre les manifestants qui se sont rassemblés, samedi dernier, devant le siège du soi-disant quartier général du front du Polisario à Rabouni». «Ces manifestations contre la direction corrompue du Polisario et réclamant justice sont des revendications légitimes des citoyens séquestrés dans les camps de Tindouf», indiquent les signataires du communiqué, qui interpellent la communauté internationale à agir pour protéger ces populations souffrant le martyre et le déni de leurs droits les plus élémentaires. «Le réseau adresse un appel urgent à la communauté internationale pour veiller sur la sécurité des Sahraouis détenus dans les camps de Tindouf et leur assurer une protection contre les violations des droits de l’homme dont ils souffrent depuis une trentaine d’années», indique le communiqué, qui sollicite également «une pression contre la direction du polisario afin de permettre aux détenus des camps de Tindouf d’exprimer leurs opinions en toute liberté». Le Réseau des Sahraouis établis en Afrique a été créé récemment à Dakar afin de mobiliser la diaspora sahraouie établie dans différents pays de l’Afrique subsaharienne en faveur de la proposition marocaine d’autonomie et de témoigner, auprès des pays d’accueil, de l’attachement des Sahraouis à cette proposition qui constitue la voie la plus crédible pour régler définitivement le conflit fictif autour de la question du Sahara marocain.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *