Casablanca à l’heure de l’INDH

Casablanca à l’heure de l’INDH

Sa Majesté le Roi est arrivé, hier mardi, à Casablanca, deuxième étape des activités du Souverain pour le lancement des projets de l’INDH. Après Fnideq, Sa Majesté le Roi a présidé à la signature de sept conventions pour le démarrage de projets de développement dans cette commune rurale relevant de la province de Nouaceur.
Cette commune rurale, retenue parmi les communes prioritaires de Casablanca, bénéficiera notamment d’ambitieux projets aussi bien pour la généralisation de l’accès des populations à l’eau potable et à l’électricité et au réseau d’assainissement qu’en ce qui concerne la lutte contre l’habitat insalubre. Ces deux axes, rien que pour Dar Bouazza, mobiliseront des enveloppes budgétaires respectivement de l’ordre de 1,904 et 1,683 million de dirhams.
Pour ce qui est des projets du programme INDH prévus dans le Grand Casablanca pour ce qui reste de 2005, le nombre de bénéficiaires atteint 1,2 million d’habitants, soit 34% de la population globale de la métropole. Et ce selon divers axes d’intervention.
Toute l’attention est donnée d’abord aux efforts d’appui à la scolarisation et à la pré-scolarisation. Les actions prévues dans ce sens s’accapareront 36 % du budget global de l’INDH pour Casablanca en 2005. Ces actions devront bénéficier à 80.000 enfants qui auront droit, entre autres, à une opération « cartables et fournitures scolaires ». 167 établissements scolaires verront également leurs blocs sanitaires. Un autre axe concerne l’encadrement des personnes fragiles vivant dans la précarité et privées d’infrastructures de base. Les budgets mobilisés pour cet axe sont de l’ordre de 14 millions (37 % du total) de dirhams pour 2005.
Enfin, la lutte contre l’habitat insalubre bénéficiera à 172.000 Casablancais vivant dans des bidonvilles. Cette première tranche prévoit la construction de 34.500 logements pour un budget global de 1,68 milliard de dirhams.
L’INDH à Casablanca, selon les explications fournies au Souverain, vise à ce que toutes les populations de la métropole aient accès à l’eau potable, à l’électricité et au réseau d’assainissement et ce à l’horizon 2009.
156.000 ménages (780.000 habitants) du Grand Casablanca seront reliés au réseau de distribution d’eau potable pour un budget de 896 millions DH. Ce projet englobe 30 communes urbaines et rurales de Casablanca.
Pour le branchement au réseau électrique, le projet retenu pour être finalisé à l’horizon 2009 bénéficiera à 6.700 familles (33.500 habitants) de 4 communes rurales pour une enveloppe globale de 23 millions DH.
Enfin, le branchement au réseau d’assainissement concernera une population encore plus large puisqu’il bénéficiera à 140.600 ménages (700.000 habitants) disséminés sur 30 communes urbaines et rurales. Ce dernier projet mobilisera l’équivalent de 985 millions DH.
La visite royale au Grand Casablanca pour le lancement des projets de l’INDH devra se poursuivre dans les jours à venir. Le Souverain devra se rendre au quartier Lahraouyine dans la province de Médiouna pour présider à la présentation du programme provincial INDH, à la signature de deux conventions et à l’inauguration d’un centre de qualification sociale.
Le périple casablancais du Souverain, étalé sur toute la semaine, devra se poursuivre avec le lancement de projets prévus à Ben M’Sick, à Aïn Chock, à Mohammédia et à Sidi Moumen.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *