Casablanca : grève à Medina Bus

Les employés de Medina Bus ont observé lundi 10 juillet une grève d’une journée pour faire aboutir leurs revendications. "La grève a été un franc succès. Aucun bus n’a quitté les dépôts et ne circulait ce matin. Les centres de Ben Msik, de Maârif et de Bernoussi étaient à l’arrêt", se félicite Aït Houssine, secrétaire général de l’UDT.
Les grévistes revendiquent une augmentation de salaire de 300 DH par mois et des primes. "Nous revendiquons une prime pour les receveurs, une prime de risque pour les machinistes ainsi qu’une prime de panier pour tout le personnel", ajoute-t-il.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *