Casablanca : Un commissaire de police suspendu

Un commissaire de police a été suspendu mercredi à Casablanca pour « manquement à son devoir et à la neutralité » au cours de la campagne pour les élections législatives du 27 septembre, apprend-on jeudi auprès de la préfecture de police. Envoyé pour enquêter sur un rassemblement douteux au domicile d’un candidat dans la préfecture de Derb Soltane-Al Fida, le commissaire de police, au lieu de s’en tenir à la neutralité que doivent observer les autorités lors de cette campagne, aurait conclu une « entente » avec ce candidat, précise-t-on de même source. Une enquête est en cours actuellement pour déterminer la responsabilité du mis en cause et prendre les mesures légales et disciplinaires qui s’imposent, selon la préfecture de police.
De même source on précise que le commissaire en question, âgé d’une cinquantaine d’années, « a agi de la sorte en dépit des instructions fermes de la Direction générale de la Sûreté nationale invitant les agents de police à faire preuve d’une grande fermeté et neutralité lors de ces élections ». Les agents de police affectés à l’opération électorale, ajoute la même source, ont suivi plusieurs séances de sensibilisation et de formation sur le Code électoral et la conduite à tenir lors de cette échéance.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *