Cheb Mami veut être jugé en Algérie

Le chanteur franco-algérien de raï Cheb Mami, sous le coup d’un mandat d’arrêt international émis par la justice française, a déclaré vouloir être jugé en Algérie, dans un entretien publié lundi par Le Quotidien d’Oran. Cheb Mami se trouve en Algérie depuis plusieurs semaines après trois mois de détention préventive en France, à l’issue desquels il a été libéré sous caution le 2 février et placé sous contrôle judiciaire. «Je n’ai plus confiance en la justice française», a-t-il dit dans cet entretien, qui constitue sa première déclaration publique depuis son départ de France, en enfreignant le contrôle judiciaire auquel il est soumis. Le chanteur Cheb Mami avait été mis en examen en octobre 2006 pour violences sur son ex-compagne, et ne s’était pas présenté, le 14 mai, à la convocation du juge d’instruction de Bobigny. Cheb Mami, 40 ans, avait été écroué le 28 octobre 2006 à la prison de la Santé à Paris, après avoir été mis en examen pour «violence volontaire, séquestration et menace» sur une de ses anciennes compagnes. Il avait été relâché après le versement d’une caution.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *