Cinq mois ferme pour un président de commune

La Cour d’appel de Fès a condamné, le lundi 14 mars, le président de la commune d’Ouerdzagh (province de Taounate) et ancien conseiller à la deuxième Chambre du Parlement à cinq mois de prison ferme, 20.000 DH de dommages et intérêts et 1.000 DH d’amende.
M’fedal Benallouch (USFP) a été reconnu coupable de diffamation à l’encontre de Mohamed Abbou, membre de la Chambre des conseillers affilié au RNI. Benallouch avait accusé Abbou d’achat de voix lors des élections, avec de l’argent provenant du trafic de drogue.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *