Cinq personnes ont été déférées, mercredi, devant le juge d’instruction près du tribunal de première instance à Taourirt pour leur implication présumée dans les actes de vandalisme.

Cinq personnes ont été déférées, mercredi, devant le juge d’instruction près du tribunal de première instance à Taourirt pour leur implication présumée dans les actes de vandalisme survenus, lundi à Taourirt, après la dispersion par les forces de l’ordre d’un sit-in non autorisé de demandeurs de logement, a-t-on appris de source policière. Les mis en cause qui seraient les instigateurs de ces actes criminels sont poursuivis pour «actes de violence commis à l’encontre des éléments des forces de l’ordre, dégradation de biens publics et rassemblement non autorisé», a précise la même source. Des heurts ont éclaté, lundi, entre des manifestants issus pour la plupart du douar Lahouna réclamant des lots de terrain et les forces de l’ordre. Des biens publics et privés ont été également endommagés et des véhicules incendiés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *