Conférence africaine au Maroc sur les réacteurs de recherche

Une conférence africaine sur les réacteurs nucléaires de recherche s’est ouverte lundi, au Centre d’Etudes nucléaires de la Maâmora (30 KM au nord de Rabat), avec la participation de spécialistes de plusieurs pays africains et d’experts européens. Cette conférence, la troisième du genre après celles d’Algérie en 1999 et de l’Afrique du Sud en 2001, entre dans le cadre de l’accord régional de coopération pour l’afrique sur le développement, la recherche et la formation dans le domaine de la science et de la technologie nucléaires (AFRA). Parmi les objectifs de la conférence, figurent la coordination des efforts africains en matière de développement des applications relatives aux réacteurs nucléaires de recherche, particulièrement dans les domaines socio-économiques vitaux, et la sensibilisation des opérateurs industriels et des autorités publiques aux multiples apports de l’utilisation de cette technique dans le développement socio-économique des pays africains, a indiqué un communiqué du Centre national de l’Energie, des Sciences et des Technologies (CNESTEN), qui organise cette rencontre de deux jours sous l’égide de l’Agence internationale de l’Energie atomique (AIEA).
Les programmes AFRA portent sur des périodes de cinq ans. le premier programme (1995-1999) était basé essentiellement sur la sécurité et portait sur la formation du personnel d’exploitation des réacteurs de recherche. Le 2ème, en cours d’exécution (2000-2005), est axé sur l’utilisation des réacteurs de recherche pour le développement socio-économique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *