Congrès mondial des MRE

Plusieurs membres du bureau exécutif du Congrès mondial des Marocains de l’étranger ( Congress) ont démissionné de cette structure.
Les démissionnaires, Mohammed Farssi Sidi (Afrique), Abderrahim Lahmidi (Danemark), Mustapha Ayat (Espagne), Rachid Nafil (Suisse) et Khalil Tajmout (Belgique) affirment, dans un communiqué, ne plus être à même d’assumer leur responsabilité « dans une association dont le président et certains membres agissent à l’encontre des intérêts de nos compatriotes ».
Créé en novembre 2001 à Tanger, le Congrès annonce, pour sa part, dans un communiqué, l’organisation à Rabat d’une conférence de presse pour présenter les objectifs et les enjeux du mémorandum, objet de la discorde, ainsi que la position du Congrès vis-à-vis de la politique marocaine envers les MRE.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *