Construction d’un barrage à Boulemane

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a procédé lundi au lancement des travaux de construction du barrage Sehb El Marga à la commune rurale de Guigou. Ce barrage, d’une capacité de retenue de 7 millions m3 et d’une superficie de 80 ha, est destiné à la protection du centre de Guigou contre les crues, l’irrigation des périmètres agricoles en aval et l’alimentation en eau potable des populations de la région. Cet ouvrage sera réalisé dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime et le secrétariat d’Etat chargé de l’Eau. La province de Boulemane est située entre les deux bassins versants de Moulouya et de Sebou, qui est l’un des bassins hydrauliques les plus importants du Royaume avec une superficie de 40.000 km2 et presque 30 % des ressources en eau superficielles et 20 % des ressources en eau souterraines. Le bassin de Sebou abrite une population totale de près de 6,2 millions d’habitants, dont 50 % en milieu rural et dispose d’une économie agricole et industrielle d’une grande contribution à l’économie nationale. Il compte 10 grands barrages dont celui d’Al Wahda, deuxième plus grand en Afrique, ainsi que plusieurs autres petits barrages et lacs collinaires. Le volume d’eau utilisé dans le bassin de Sebou toutes sources confondues, est de 2,33 milliards de m3 dont 2,10 Mm3 pour l’irrigation et le reste pour l’alimentation en eau potable et industrielle. Par la suite, des explications ont été fournies à SM le Roi sur l’état d’avancement du projet de développement rural du Moyen Atlas oriental, doté d’une enveloppe budgétaire de 306 millions de DH. Ce projet est financé par le Fonds mondial de développement agricole (47,1%), l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (28,7%), le gouvernement marocain (20,7 %) et les bénéficiaires (3,5 %). Il couvre les zones montagnardes et les plaines du Moyen Atlas oriental sur une superficie de 528.000 hectares répartis sur 10 communes rurales et deux autres urbaines relevant des cercles de Boulemane et d’Outat El Haj. Programmé pour la période 2007-2015, le projet sera réalisé sur trois phases. La première phase a porté sur la mise en place de 20 plans de développement en partenariat avec les bénéficiaires, la création d’un groupement d’élevage des ovins, la réalisation d’études de projet concernant les systèmes d’élevage et les chaînes de production. La deuxième phase (2008-2009) sera marquée par l’élaboration de 130 plans de développement pour une enveloppe budgétaire de 2,5 millions de DH, ainsi que par la formation des bénéficiaires et la création d’un groupement d’élevage des ovins en partenariat avec l’Association nationale des éleveurs des ovins et caprins (400 mille DH). Quant à la troisième phase (2010-2015), elle concerne la mise en œuvre d’opérations complémentaires aux 150 plans de développement programmés pour la région. Le Souverain a également procédé à la pose de la première pierre pour la construction d’un centre social multidisciplinaire à Boulemane, inscrit dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).Le centre en question sera édifié sur une superficie de 2.400 m2, dont 400 m2 couverts, avec un coût global de 1,305 million de DH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *