Contre les traitements inacceptables dans les postes frontaliers

Le Mouvement espagnol contre l’intolérance a appelé, lundi, la police Espagnole à oeuvrer pour éviter les traitements inacceptables de certains de ses agents affectés dans les postes frontaliers. La police espagnole est appelée à faire montre d’une «plus grande sensibilité» et à éviter «le traitement inacceptable que réservent certains de ses agents qui ressentent du mépris pour les immigrés», a indiqué le président de ce mouvement, qui réagissait aux différents cas de dérive raciste enregistrés au point de passage de la ville occupée de Mellilia, a souligné la nécessité d’«adapter les forces et les corps de sécurité de l’Etat à l’évolution rapide de la réalité multiethnique».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *