Copenhague enquête sur la situation d’un danois condamné à mort au Maroc

Le gouvernement danois va s’enquérir du sort d’Omar Maarouf, un ressortissant danois condamné à mort le 12 juillet à Casablanca et qui « a disparu » de sa prison selon son avocat, a indiqué un responsable du ministère des Affaires étrangères. « Nous examinons l’affaire et essayons de contacter les autorités marocaines via notre ambassade à Lisbonne et notre Consul général à Casablanca », a indiqué à l’AFP Bengt Wigotski, responsable du dossier au ministère. Selon son avocat danois, Claus Bergsoee, M. Maarouf « a disparu ». L’épouse de son client l’a contacté après que des amis qui ont voulu le visiter en prison se sont vus répondre qu’il n’y était plus. Bengt Wigotski a, à cet égard regretté de ne pas avoir été contacté directement par l’avocat: « Il ne nous a pas appelé, il préfère parler aux médias, cela n’est pas très sérieux. » Omar Maarouf, qui a la double nationalité danoise et marocaine, fait partie de dix condamnés à mort, figurant parmi les 31 militants présumés de la Salafia Jihadia -un groupe impliqué dans les attentats-suicide du 16 mai à Casablanca-qui avaient été arrêtés auparavant dans le cadre de diverses affaires de meurtre et d’agressions. Le gouvernement danois s’est élevé contre la peine capitale prononcée, et son avocat marocain a fait appel. Omar Maarouf fait parallèlement l’objet d’une enquête du ministère de l’Immigration et de l’Intégration danois, afin d’établir s’il était impliqué dans des activités terroristes lorsqu’il a obtenu la nationalité danoise en 1997, auquel cas, il pourrait se la voir retirer.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *