Création de trois sections régionales de l’Association

Trois sections de l’Association des Marocains victimes d’expulsion arbitraire d’Algérie ont vu le jour récemment dans les villes de Fès, Zaio et Nador qui ont accueilli de forts contingents de familles marocaines ayant été expulsées abusivement d’Algérie en 1975. La création de ces trois sections s’inscrit dans le cadre de la célébration du 4e anniversaire de la création de l’association et de l’élargissement de ses activités sur le territoire national, indique mercredi un communiqué de l’association. Le président de l’association, Miloud Chaouch, a exposé, durant les assemblées générales constitutives des trois sections, les grandes lignes du programme d’action de ce collectif, ainsi que les objectifs qu’il s’est assignés. Il a également présenté le programme d’activités pour la période 2010-2012 et un rapport sur la participation d’une délégation de l’association aux travaux de la 14e session du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU à Genève, en juin dernier, précise la même source. M. Chaouch a rappelé par la même occasion que l’association a adressé un mémorandum à la représentation de l’ONU à Rabat et au comité pour la protection des droits des travailleurs migrants et des membres de leur famille à Genève au sujet de cette expulsion arbitraire. Il a également rappelé que le comité a publié, le 10 mai dernier, des recommandations exigeant de l’Etat algérien de restituer les biens des Marocains expulsés et de les rétablir dans leurs droits légitimes. Le comité a également appelé l’Etat algérien à indemniser ces personnes pour les préjudices physiques et moraux, à faciliter le regroupement familial pour les Marocains qui sont restés en Algérie et à ne pas appliquer l’article 42 de la loi de Finances algérienne, du fait que ces Marocains «n’ont pas renoncé à leurs biens, mais ont bel et bien été astreints à des mesures d’expulsion arbitraire». Les assemblées générales constitutives des trois sections de l’association ont été marquées par l’élection des membres des bureaux.n

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *