Création d’un Fonds de soutien à la famille de la résistance

Le Haut commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération œuvre inlassablement pour la création d’un Fonds de soutien au profit de la famille de la résistance, a souligné mardi à Settat, Mustapha El Ktiri, Haut commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération. Lors d’une rencontre de communication, organisée en coordination avec le Conseil provincial des anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération et la wilaya de Chaouia-Ouardigha, en présence de Mohamed El Yazid Zellou, wali de la région de Chaouia-Ouardigha, gouverneur de la province de Settat, M. El Ktiri a indiqué que la création de ce Fonds, qui a pour objectif de renforcer les acquis des anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération, s’inscrit dans le cadre de l’amélioration de leurs conditions de vie. M. El Ktiri a souligné que la réflexion sur ce projet se poursuit dans le cadre d’une Commission ministérielle, tout en émettant le vœu de le voir se concrétiser en 2011. Il a, en outre, passé en revue les acquis réalisés au profit de la famille de la résistance, notamment en ce qui concerne l’accès aux soins et au logement et l’encouragement des enfants des anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération à opter pour l’auto-emploi et la création de projets générateurs de revenus. Il a, dans ce sens, rappelé que pendant les neuf dernières années, quelque 1.545 petites et moyennes entreprises ont été créées par les enfants des anciens résistants sur le plan national, dont 19 à l’échelle de la province de Settat. Evoquant le volet social, M. El Ktiri a noté que la couverture médicale de base et complémentaire fait partie des réalisations les plus importantes dont bénéficient les anciens résistants, soulignant l’intérêt particulier qu’accorde SM le Roi Mohammed VI à la famille de la résistance. Il a, d’autre part, réitéré l’importance de la préservation de la mémoire nationale de la résistance à travers notamment la création de musées.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *