Création d’une structure pour examiner les plaintes des prisonniers

L’Observatoire marocain des prisons (OMP, indépendant) a annoncé mardi avoir mis sur pied une structure pour examiner les plaintes des prisonniers. L’OMP indique dans un rapport avoir réceptionné 331 lettres de prisonniers marocains dont 181 plaintes et 150 requêtes. La moitié des plaignants affirment avoir subi des "violences symboliques et verbales" et 33,2%, des violences physiques, selon le rapport.
"Lors des entretiens que nous avons eu avec les détenus, dans les trois quarts des prisons marocaines, nous avons pu constater la détresse humaine que pouvait générer le manque de communication de leurs doléances, requêtes et plaintes", souligne l’OMP. Outre la réception des plaintes, l’objectif de l’OMP est d’aboutir à "une formation adaptée des surveillants éducateurs, établir des normes nationales pour l’exécution des peines, pour une pratique pénitentiaire plus humaine et plus efficace".

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *