De faux meubles dans les Palais de Saddam

Après avoir bombardé le Nouveau Palais présidentiel de Bagdad, les soldats américains y sont entrés lundi et en ont fouillé le vaste dédale, émerveillés par ce qu’ils y ont trouvé. L’armée de terre s’y est installée – au moins temporairement – et a mis en place un poste de commandement mobile, alors que le Pentagone affirme que les troupes américaines n’occupent pas Bagdad. Le « Nouveau Palais » de construction récente – situé à cinq kilomètres de l’ancien – se dresse près du siège du parti Baas de Saddam Hussein. Il symbolise le pouvoir du raïs" comme les dizaines d’autres palais qu’il a fait construire dans le pays. A moitié détruit, le bâtiment principal est de couleur sable, surmonté d’un dôme en céramique bleue et dorée. Le sous-sol et le rez-de-chaussée sont inondés, les 2ème et 3ème étages ont disparu.
Les soldats ont fouillé les salles, souvent dotées de plusieurs téléviseurs et apparemment plutôt utilisées comme pièces d’habitation, que comme bureaux. Ils ont feuilleté les documents dans les nombreux bureaux ; ils ont trouvé des boîtes de papiers décorées et une radio portative. Certaines chambres sont meublées de grands lits et de tables, comme dans un hôtel. S’il semble que l’endroit ait été évacué avant les bombardements, la plupart des étagères et des tiroirs sont vides. Aucun effet personnel n’a été abandonné dans le bâtiment principal, qui ressemble à un petit centre de conférence de luxe. Dans la cuisine, on ne voit aucune trace de nourriture fraîche ou en boîte mais l’eau coule encore des robinets. A l’extérieur, des fleurs et des arbustes composent un jardin d’agrément, où se trouve un pavillon extérieur et son barbecue. De la poussière est soulevée par un vent violent, et une brume âcre témoigne des explosions et des combats.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *