De l’acquittement à 20 ans d’emprisonnement à l’encontre de 46 accusés poursuivis dans le cadre de la loi antiterroriste.

La Chambre criminelle (1er degré) chargée des affaires du terrorisme près la Cour d’appel de Salé a rendu, mardi soir, des jugements allant de l’acquittement à 20 ans de prison ferme à l’encontre de 46 accusés poursuivis dans le cadre de la loi antiterroriste. La Cour a ainsi condamné les accusés Rachid Hayate, Hamid Abdallaoui, Abdallah Dahhak et Soufiane Lachheb à 20 ans de prison et à une amende de 100.000 dh après les avoir inculpés de «constitution d’une bande criminelle pour planifier des actes terroristes dans le cadre d’un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l’ordre public, tentative de meurtre avec préméditation, vol qualifié et appartenance à un groupe religieux interdit». La même juridiction a condamné deux accusés à 7 ans d’emprisonnement et deux autres à 5 ans de prison ferme. Des peines de 4 ans de prison ferme ont été prononcées à l’encontre de 6 accusés, 3 ans à l’encontre de 20 accusés, 2 ans à l’encontre de 8 autres et 1 an à l’encontre d’un accusé.  La Cour a, en outre, acquitté 3 prévenus et condamné 4 autres à verser une amende de 100.000 DH. Cette cellule, liée à la nébuleuse Al Qaïda, avait été démantelée en avril 2010. Elle était derrière l’envoi d’activistes marocains en Afghanistan, en Irak, en Somalie et en Afrique subsaharienne.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *