Décès de la chanteuse Cheikha Rimitti

La chanteuse algérienne Cheikha Rimitti,  monument de la musique raï, est décédée d’une crise cardiaque lundi à Paris à  l’âge de 83 ans, a-t-on appris auprès de sa maison de disques, «Because Music». Femme à forte personnalité, Cheikha Rimitti, qui avait connu le succès dès  les années 50 en Algérie, était considérée comme la matriarche du raï. Durant sa carrière, elle a chanté le statut de la femme, l’amour s’attirant une réputation sulfureuse dès son premier succès, "Charrak gatta" en 1954, dans lequel certains voyaient une attaque contre le tabou de la virginité. Son dernier album, "N’ta Goudami", était paru il y a quelques mois chez  Because Music.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *