Décès d’un sans-papiers expulsable à Roissy

L’association « Droits devant » demande à Air France de refuser d’assurer l’expulsion d’immigrés sur ses vols après le décès, le second en un mois, d’un sans-papiers à l’aéroport parisien de Roissy. « Force est de constater que la compagnie nationale laisse les forces de l’ordre pratiquer des actes barbares en toute impunité », déclare-t-elle mardi dans un communiqué.
Un Somalien de 24 ans est décédé, samedi, des suites d’un malaise survenu deux jours plus tôt lors d’une tentative de « reconduite à la frontière », à bord d’un vol d’Air Franc. Le 30 décembre, un Argentin était mort dans des conditions similaires, après avoir été entravé par des policiers sur son siège, selon des associations de défense des droits de l’Homme.
« Droits devant » souligne que le président d’Air France, Jean-Cyril Spinetta, avait exigé des « garanties de précaution » lors de l’éloignement par la force de sans-papiers.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *