Découverte à Casablanca du cadavre d’une fille découpé

Hier vers huit heures, le cadavre d’une fille sans tête, découpé en deux morceaux et renfermé dans deux grands sachets en plastique, a été découvert à la rue Libourne (quartier de La Gironde), préfecture de Derb Soltan-El Fida. C’est un balayeur qui a découvert ce spectacle macabre alors qu’il balayait la rue, juste à côté du local d’une société fermée, apprend-on appris sur les lieux. Le cadavre découvert est d’une personne de sexe féminin, âgée entre trente-cinq et quarante ans, apprend-on de sources judiciaires. De qui s’agit-il ? L’identification de la défunte ne sera possible qu’après l’analyse de ses empreintes digitales, ajoutent les mêmes sources. Y’a-t-il une relation entre cette découverte macabre et celle du cadavre de Laïla Rahimi, disparue le mardi 13 août, de son foyer paternel à Hay Mohammadi et découverte découpée, deux jours plus tard, en 17 morceaux ? Des sources judiciaires ne rejettent pas cette hypothèse tout en précisant que le cadavre pourrait appartenir à la fille qui a appelé Laîla Rahimi pour la diriger vers sa mort.
Seulement, précisent-elles, le dernier cadavre appartiendrait à une victime plus âgée que la fille qui a accompagné Laïla. La tête de la défunte est activement recherchée par les enquêteurs.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *