Décryptage : Architecte de rénovation

Le nouvel ambassadeur espagnol au Maroc, Alberto Navarro, va bientôt présenter ses lettres de créance à Sa Majesté le Roi. Ancien secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes, M. Navarro connaît très bien le dossier «Maroc» notamment dans son aspect économique. Natif de Tenerife, le nouveau représentant diplomatique espagnol est un homme qui est connu pour sa sérénité et son tact raffiné. Le choix porté sur lui pour occuper ce poste est sans aucun doute judicieux. Mais, il reste néanmoins sûr que, pour l’histoire, son arrivée au Maroc sera marquée par le départ d’un grand diplomate espagnol qui s’appelle Luis Planas Puchades. L’histoire retiendra que M. Planas a été l’unique ambassadeur à avoir su mener à bon port le navire de son ambassade à Rabat et à naviguer d’une manière remarquable au cœur de plusieurs tempêtes sans chavirer et, surtout, sans douter à aucun moment de la justesse de son itinéraire. Durant près de six ans, il a travaillé d’une manière jugée révolutionnaire par ceux qui connaissent le fin fond des choses diplomatiques dans notre pays. Ainsi, M. Planas a agi, d’abord, en architecte de rénovation. La maison maroco-espagnole était totalement délabrée et menaçait ruine à son arrivée. Il a pu, grâce à sa persévérance et à sa patience, la reconstruire sur des bases solides. «Des bases antisismiques», pour rester dans la métaphore architectonique. Un travail, grâce auquel, entre autres, les deux pays ont pu traverser plusieurs crises en évitant le pire. Durant six ans, M.Planas a eu le mérite d’agir non seulement en représentant diplomatique de son pays au Maroc, mais aussi en ambassadeur du Maroc auprès de son gouvernement. Il a réussi, de cette manière, à mieux expliquer le Maroc à Madrid. Chose qui a permis de mieux avancer sur certains dossiers pourtant très sensibles. Bientôt, il quittera le Maroc pour assumer la lourde charge de défendre les intérêts de son pays au sein de l’union européenne. Il en assume la responsabilité à un moment où l’Espagne traverse une crise économique profonde. Mais, sa réputation d’excellent rénovateur lui permettra d’exceller à Bruxelles comme il l’a fait à Rabat.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *