Décryptage : Rabat se renforce à Londres

Les relations entre le Maroc et la Grande-Bretagne sont en train de changer profondément. On assiste depuis quelque temps à une mutation de plus en plus accélérée dans les différents domaines de coopération entre les deux Royaumes millénaires. Ce changement est sans doute lié au travail sérieux et à l’engagement persévérant mené par l’ambassadeur du Maroc à Londres Lalla Joumala Alaoui. Depuis qu’elle a présenté ses lettres de créance à la Reine Elizabeth II en février 2009, cette dame a démontré la fausseté des interprétations portées par des analystes malintentionnés qui voyaient dans sa nomination juste une sorte de gratification familiale. A l’époque, on avait tenté, dans un certain milieu, de faire croire que le nouvel ambassadeur allait juste profiter des privilèges du poste diplomatique sans en faire bénéficier le pays. Aujourd’hui, on est en mesure de dire que c’est tout à fait le contraire qui s’est produit. On peut même dire que Lalla Joumala a créé de vraies relations avec le Royaume-Uni. Car, on assiste à une véritable présence du Maroc à Londres, dans les forums économiques, dans les coulisses de la politique et, aussi, dans l’action sociale. Ainsi, on l’a vue en novembre 2009 au stand du Maroc au sein du Salon international du tourisme en train d’animer des conférences et de présider des réunions de travail. Elle ne se contentera pas de faire une visite de courtoisie comme c’était le cas pour ses prédécesseurs. Elle a aussi osé relever le défi, audacieux et très courageux, de créer pour la première fois, un axe de coopération et de coordination sécuritaire entre Rabat et Londres qui est né, officiellement, en mars 2010 lorsque Rabat accueille une conférence sur «la sécurité en Méditerranée: perspectives maroco-britanniques» dont l’initiative revient à Lalla Joumala. Mercredi dernier, elle a présidé l’assemblée générale de l’Association d’amitié maroco-britannique, British-Moroccan Society (BMS), qui entreprend différentes actions sociales au Maroc et qui semble s’être désigné un nouveau cap, plus ambitieux, depuis l’arrivée du nouvel ambassadeur. Le travail sérieux effectué à Londres est donc en train de permettre au Maroc de consolider des liens avec un ancien allié en les reconstruisant sur de nouvelles bases, plus solides…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *