Des foyers de jeunes filles dans le Souss

Des foyers de jeunes filles dans le Souss

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a inauguré, hier mardi, deux centres de jeunes filles à Biougra (province de Chtouka Aït Baha) et à Taroudant. Cette dernière ville sera d’ailleurs dotée d’un complexe socio-culturel inauguré également, lors de la même journée, par le Souverain.  Ces deux foyers permettront de lutter contre le phénomène de déperdition scolaire dont sont victimes notamment les jeunes filles issues des modestes zones rurales de la région. Les centres inaugurés par Sa Majesté le Roi seront d’ailleurs gérés selon les dispositions de conventions signées entre la Fondation Mohammed V pour la solidarité, partenaire dans ces deux projets, et des associations qui auront la charge de veiller au bon fonctionnement de ces établissements mis au service des jeunes filles. Le foyer des jeunes filles de Biougra accueillera ainsi près de 75 bénéficiaires qui auront à leur disposition un réfectoire, une bibliothèque, une salle multimédia ainsi qu’un terrain omnisports. Cet établissement, étalé sur une superficie de 1.200 m2 (dont 800 m2 couverts), a nécessité un coût global de 3,14 millions DH dont 2,5 MDH dédiés aux travaux de construction, pris en charge par le groupe Azura. L’équipement de ce foyer a été financé par la Fondation Mohammed V pour la solidarité à hauteur de 350.000 DH.
Le deuxième foyer de jeunes filles, inauguré par Sa Majesté le Roi à Taroudant, a été érigé sur une superficie de 2.000 m2 dont 645 m2 couverts. Mis au service de près de 70 bénéficiaires, il abrite plusieurs infrastructures et services. Ce centre a nécessité une enveloppe budgétaire de 1,42 million DH grâce à un partenariat avec la société "Zurich" (opérant dans les assurances).
Le complexe socio-culturel de Taroudant, lui, est dédié à la jeunesse de cette ville du Souss et aux activités culturelles, sportives et d’épanouissement. Il a été érigé sur une superficie globale de 5.500 m2 dont 1.240 m2 couverts et prévoit, sur deux niveaux, plusieurs salles dédiées à diverses activités (soutien scolaire, jeux éducatifs, multimédia, bibliothèque…). Ce complexe socio-culturel a nécessité la mobilisation d’un budget de 3,25 millions DH dont la plus grande partie a été avancée par la Fondation Mohammed V pour la solidarité, le reste (1 million DH) ayant été à la charge du conseil provincial de Taroudant. La gestion de ce complexe, réalisé en partenariat avec la Marocaine des Jeux et du Sport, sera assurée, sur la base d’une convention, entre plusieurs partenaires : collectivités locales de Taroudant en plus d’un collectif d’ONG actives dans la région. Lors de ces inaugurations, le Souverain a remis des plaques commémoratives aux sociétés partenaires représentées par leurs patrons respectifs: Mohamed Tazi, Berto Fisler et Fadel Drissi.


 2005, une année faste


Selon des statistiques arrêtées par la Fondation Mohammed V pour la solidarité, cette dernière a réalisé 12 foyers pour jeunes filles dans les quatre coins du Maroc pendant l’année 2005. Des centaines de jeunes filles issues de milieux ruraux et défavorisés à Errachidia, Boulemane, Zagora, Béni Mellal, mais aussi à Dakhla, Taza et Oued Laou ont pu poursuivre leur scolarité grâce à ces foyers. Une cadence qui sera plus que maintenue selon les perspectives de la Fondation Mohammed V pour la solidarité.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *