Des projets de développement à Zagora

Des projets de développement à Zagora

Sa Majesté le Roi Mohammed VI s’est enquis, mercredi à la commune rurale de Tamgroute (province de Zagora), du projet d’extension et d’aménagement de la Zaouia Nassiria et de ses dépendances. Un montant global de 8,2 millions DH a été alloué. Ce projet porte sur la restauration du mausolée, la réfection de la bibliothèque et du pavillon de l’enseignement. Mais il est aussi prévu l’aménagement d’espaces verts, la construction d’un mur de clôture et d’une maison d’hôtes et des salles d’études et de lecture. La Zaouia Nassiria comprend un Institut d’études religieuses composé de cinq salles d’études et d’une résidence pouvant abriter près de 120 étudiants. Les cours, suivis actuellement par 41 étudiants au sein de l’institut, entrent dans le cadre de l’enseignement traditionnel. Ils sont encadrés par un directeur et quatre cadres pédagogiques, en plus du personnel administratif.
Le Souverain a également procédé à la commune rurale de Tamgroute, à la pose de la première pierre pour la construction d’un Centre de commercialisation des produits féminins. Initié par la Fondation Mohammed V pour la solidarité, le montant de ce projet s’élève à 1,5 million DH. A cette occasion, SM le Roi Mohammed VI a remis deux ambulances,  d’une valeur de 500.000 DH au profit des populations des communes rurales de Tagounite et de Blida. Le Centre de commercialisation des produits féminins, qui sera construit sur une superficie de 5.000 m2, dont 400 m2 couverts, est destiné à la formation de près de 100 femmes rurales et à l’exposition et à la commercialisation de leurs productions, essentiellement artisanales. Il disposera d’une salle polyvalente, d’une salle d’exposition, de locaux commerciaux et de dépendances administrative et sanitaire. D’autre part, le Souverain s’est enquis à la commune rurale de Tagounit (74 km de Zagora), du projet de renforcement de l’alimentation en eau potable du centre de Tagounite et ce pour un montant global de 12 millions DH. Ce projet dont les travaux ont débuté en novembre dernier pour prendre fin en mai prochain, consiste en l’équipement d’un puits et la réalisation d’une station de déminéralisation d’un débit de 5 L/S, ainsi qu’en la pose de 3 Km de conduites d’adduction. Pour ce qui est du programme de développement 2007-2010 au niveau de la province de Zagora, l’ONEP a engagé un ambitieux programme d’investissement d’un montant global d’environ 233 millions DH, qui sera destiné à l’alimentation en eau potable en milieux urbain et rural, ainsi que la prise en charge du secteur de l’assainissement liquide. Le Souverain a, par la suite, procédé à la pose de la première pierre pour la construction d’un centre social à Tagounit pour un coût de 1,3 million DH. Réalisé à l’initiative de l’Entraide nationale sur une superficie de 3 400 m2, ce centre comportera un espace de formation pour 150 adultes et une garderie d’enfants. Par ailleurs, SM le Roi Mohammed VI a inauguré et lancé au centre de M’Hamid El Ghizlane, plusieurs projets de développement inscrits dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Ces projets concernent la construction de Dar Attalib pour un coût de 500 000 DH en vue d’encourager la scolarisation, lutter contre la déperdition scolaire et améliorer les conditions d’hébergement des élèves. Il est aussi question de la construction d’un terrain omnisports, projet financé dans le cadre d’un partenariat entre l’INDH (300 000 DH), le conseil provincial (300 000 DH) et la promotion nationale (400 000 DH). Dans la même commune, le Souverain a donné le coup d’envoi des travaux d’aménagement du centre de la commune pour un coût global de 10,7 millions DH. Outre la restructuration des quartiers les moins équipés sur une superficie de 50 ha avec 1300 logements, ces travaux qui se poursuivront jusqu’à fin décembre 2010, concerneront la réalisation de routes, l’aménagement des façades et des voies, ainsi que l’assainissement. SM le Roi s’est également enquis du projet de lutte contre la désertification et l’ensablement, financé par le Haut commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, pour un coût global de 6,3 millions DH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *