PROMO ALM
PROMO ALM

Des siamoises marocaines prises en charge par le Roi Abdallah

Le Serviteur des Lieux Saints de l’Islam, le Roi Abdallah Ibn Abdelaziz d’Arabie Saoudite, a délivré un ordre de prise en charge du transfert de siamoises marocaines de Rabat à la «Cité médicale Roi Abdelaziz» de la Garde nationale à Riyad, pour examens et éventuelle opération de séparation, rapporte dimanche l’Agence officielle saoudienne (SPA). «Ce geste humanitaire du Roi Abdallah Ibn Abdelaziz envers le peuple marocain frère, s’inscrit en droite ligne dans les actions humanitaires du Souverain en faveur des nécessiteux du Royaume d’Arabie Saoudite, du monde arabe et islamique et du monde entier», a affirmé le directeur général exécutif du département de la Garde nationale saoudienne pour les questions de santé, et chef de l’équipe médicale des opérations de séparation de siamois à la Cité médicale, le Dr Abdellah Ibn Abdelaziz Al-Rabiya, cité par SPA.  Les patientes, objets de cette sollicitude, qui sont dans un état de santé stable, sont des siamoises nées liées au niveau de la poitrine et de l’abdomen. Le Souverain saoudien a également donné ses instructions pour que les siamoises bénéficient de toute l’attention requise aussi bien en ce qui concerne le traitement médical qu’en ce qui a trait à leur transfert en Arabie Saoudite, ajoute le Dr Al-Rabiya. Ce sera le deuxième cas de séparation de siamoises dans la Cité médicale saoudienne après celui de Hafsa et Ilham en 2006, que les spécialistes de l’établissement avait réussi à délier avec succès au bout d’une opération de 17 heures et demie. Dans le cas de Hafsa et Ilham, le RoiAbdallazh avait pris en charge l’ensemble des frais médicaux et non médicaux des bébés siamois, ainsi que ceux de leurs parents et de leur sœur.
L’opération de séparation devait coûter, à elle seule, quelque 10.000 euros. Les conditions matérielles très difficiles de la famille avaient empêché le diagnostic précoce de cette malformation.  Par ailleurs, la fréquence de naissances de siamois est d’une naissance pour 75.000. dans 70 % des cas, les jumeaux sont unis par le thorax , 18 par le sacrum, os de la colonne vertébrale, et 6% par le bassin. Seuls 2% sont liés par la tête. L’opération  chirurgicale pour séparer des siamois peut selon le point de réunion être très complexe et risquée pour les patients. Mais dans ce domaine, les équipes médicales d’Arabie Saoudite sont reconnues mondialement comme possédant une grande expérience.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *