Détérioration des indicateurs de sécurité routière en 2008

Les indicateurs de sécurité routière ont enregistré une détérioration dramatique en 2008, a estimé mardi 24 décembre le ministre de l’Equipement et du Transport, Karim Ghellab. M. Ghellab qui répondait à une question orale à la Chambre des conseillers a mis l’accent sur la corrélation entre les mesures prises dans le domaine de la sécurité routière et la baisse des accidents et du nombre des morts sur les routes. Le ministre a, à cette occasion, rappelé que le gouvernement a mis en œuvre en 2003 une stratégie nationale intégrée de sécurité routière qui prévoit des plans intégrés d’urgence de trois ans. Ces plans s’articulent autour de sept axes, notamment la coordination à haut niveau entre les différents intervenants dans le cadre d’un plan national de contrôle routier, la réforme du système de formation des conducteurs et des examens du permis de conduire et l’intensification des campagnes d’information et de sensibilisation, a-t-il ajouté.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *