Deux directeurs pour une seule école ?

L’Ecole des Beaux-Arts de Casablanca semble vivre une situation de bicéphalie. Cette institution de formation a vraisemblablement deux directeurs. Abderrahim Jabrani, employé de la commune urbaine de Casablanca, et qui occupait cette fonction jusqu’à l’année 2004 (depuis le 1er juin 1995), affirme être toujours le responsable de cette école.
Il appuie sa position par une attestation de travail, dont ALM a reçu copie, qui, bizarrement, date du 22 mars 2006, jour de parution sur nos colonnes d’un article sur le livre de Afif Bennani, préfacé par M. Jabrani, en sa qualité de «directeur de l’Ecole supérieure des Beaux-Arts de Casablanca». Mais il se trouve que M. Jabrani a été remplacé par Abderrahmane Rahhoul à la tête de cet établissement.
L’acte officiel de nomination (note de service n° 03431) est signé par Mohamed Sajid, maire de Casablanca lui-même, dont dépend administrativement l’école. Cet acte date du 12 juillet 2004 (ALM en dispose d’une copie).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *