Di-antalvic banni du Royaume-Uni

Les produits de type Di-antalvic sont désormais interdits de vente au Royaume-Uni. Il y a quelques semaines, l’Agence britannique du médicament a décidé de retirer du marché tous les antalgiques à base de co-proxamol (une association de paracétamol et de dextropropoxyphène). En fait, entre 300 et 400 décès sont déplorés chaque année par surdosage, intentionnel ou non, avec du co-proxamol, selon l’Agence du médicament. En 2003, une étude du «British Medical Journal» avait déjà conclu que ces produits étaient impliqués dans 5% des suicides et 20% des suicides médicamenteux, et qu’ils étaient particulièrement prisés par les jeunes suicidaires, en association avec de l’alcool. Au Maroc, comment réagiront les autorités face à ces mesures ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *