Dialogue méditerranéen de l’OTAN : le Maroc, un acteur pragmatique

Le Maroc est un acteur résolu et pragmatique dans le dialogue méditerranéen de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), a affirmé, lundi à Rabat, le secrétaire général délégué de l’Organisation, Claudio Bisogniero. S’exprimant lors de l’ouverture du séminaire sur «Le dialogue méditerranéen et le nouveau concept stratégique de l’OTAN : Saisir le momentum pour un dialogue redynamisé et renforcé», M. Bisogniero a souligné l’importance accordée par le Royaume au dialogue et le «pragmatisme» dont il fait preuve dans ce contexte. Il a salué, à cette occasion, la contribution «très précieuse» du Maroc dans plusieurs opérations du maintien de la paix menées par l’OTAN, notamment dans le Kosovo et la Bosnie-Herzégovine, précisant que l’approche adoptée par le Royaume s’inscrit en droite ligne avec l’approche globale de l’Organisation, «comprehensive approach». Le responsable s’est félicité également du niveau excellent des relations de coopération entre le Maroc et l’OTAN, qui «se développent d’une façon très significative», indiquant que les deux parties ont atteint «un niveau de collaboration très positif en matière de la consultation politique et de la coopération pratique». La coopération entre les deux parties porte particulièrement sur la formation, à travers le Collège de défense de l’OTAN à Rome et l’Ecole de l’OTAN d’Oberammergau (Allemagne), et sur la lutte contre le terrorisme et la gestion des crises, a-t-il ajouté. Le secrétaire général délégué de l’OTAN a rappelé le lancement du Nouveau concept stratégique de l’Alliance (NCS), qui a pour objectif de recueillir un consensus transatlantique solide à travers une approche participative intégrant tous les pays membres de l’Organisation. Ce nouveau concept devra faire intervenir d’autres acteurs internationaux importants comme l’Union européenne, l’ONU et les ONG. Organisé par le Maroc et l’OTAN, ce séminaire a pour objectif d’engager la réflexion sur la convergence et la complémentarité de la relance du dialogue méditerranéen de l’OTAN et du NCS en présence de plusieurs universitaires, académiciens, parlementaires, diplomates et représentants de plusieurs départements marocains concernés.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *