Difficile d’accomplir son travail de journaliste à Mellilia occupée.

Difficile d’accomplir son travail de journaliste à Mellilia occupée. Un groupe de journalistes marocains a été interdit mardi d’accès à la ville à leur entrée au point de passage et deux cameramen ont été confinés dans un local par la garde civile espagnole. Le Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) considère que ce comportement de la garde civile espagnole constitue une pratique répressive à l’égard de journalistes marocains, qui ne se sont retrouvés dans cette ville que pour accomplir leur mission comme le prévoient toutes les lois et les normes internationales, y compris la législation de l’Etat espagnol lui même. Pour sa part, le Syndicat du personnel de la deuxième chaîne de télévision nationale «2M» a exprimé sa position de principe en faveur de la liberté de la presse et du droit des journalistes d’accéder aux sources d’information et de couvrir les événements dans le respect total des normes professionnelles et de la déontologie de la profession.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *