Dream TV dans Le collimateur

Les responsables de la zone franche des médias en Egypte ont adressé un « avertissement » à une chaîne satellitaire privée qui a évoqué la sexualité de la femme dans l’une de ses émissions, rapporte lundi l’agence de presse Mena.
Dream tv « a abordé sur un ton provoquant un sujet délicat pour la société égyptienne et arabe », a indiqué Mena, citant le conseil d’administration de la zone franche, qui a tenu dimanche une « réunion d’urgence » sur le sujet.
« La manière dont le sujet a été abordé n’est pas conforme aux traditions et aux valeurs de la famille dans la société égyptienne et arabe », selon la même source.
Le conseil a interdit la rediffusion de l’émission incriminée et décidé « d’adopter des mesures strictes vis-à-vis de la chaîne au cas où elle aborderait des sujets sérieux sur un style provoquant », précise Mena. Lors d’une émission sur Dream tv, diffusée à la mi-octobre, l’animatrice Hala Sarhane avait évoqué avec des téléspectateurs la masturbation féminine, provoquant notamment les critiques de la presse.
Un animateur d’une autre émission sur la même chaîne, Ibrahim Issa, a affirmé à l’afp que l’avertissement visait en fait la diffusion par Dream tv d’une conférence du journaliste égyptien Mohammad Hassanein Heikal, durant laquelle il a évoqué « le legs du pouvoir ».
« La diffusion du discours de Heikal a fâché les responsables et a dépassé ce qu’ils considèrent comme des lignes rouges », a-t-il affirmé en soulignant que « le gouvernement est dans l’embarras, car il n’existe aucun prétexte légal pour fermer la chaîne ».
Le président égyptien Hosni Moubarak, qui dément systématiquement les rumeurs affirmant qu’il envisage de léguer le pouvoir à son fils Gamal, a cependant placé ce dernier à un poste important au parti au pouvoir.
M. Issa a estimé que Me Sarhane « n’a pas dépassé les limites de la décence ». Le président du comité pour les investissements et les zones franches, Ahmed Ghamrawi, avait annoncé jeudi la tenue d’une « réunion d’urgence » pour décider d’éventuelles sanctions contre la chaîne satellitaire.
Dream tv est installée dans la zone franche des médias, à une trentaine de kilomètres du centre du Caire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *