Driss Basri n’est pas un témoin

Dans l’interview que le ministre de la Justice, Mohamed Bouzoubaâ, a accordée à ALM, il a été mentionné que Driss Basri a été convoqué en tant que témoin dans des affaires en rapport avec le dossier Slimani-Laâfora. En fait, ce n’est pas de Driss basri dont il s’agissait, mais de son fils Hicham Basri. Nous nous excusons de cette erreur auprès du ministre et de nos lecteurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *