Droits de l’Homme : l’Intérieur s’engage

Droits de l’Homme : l’Intérieur s’engage

Le Conseil consultatif des droits de l’Homme (CCDH) et le ministère de l’Intérieur ont signé, vendredi 19 mai à Kénitra, une convention-cadre de partenariat et de coopération dans le domaine de la promotion de la culture des droits de l’Homme.
 Cette convention permettra aux deux parties de renforcer leur coopération pour consacrer la culture des droits de l’Homme dans les institutions de formation relevant du ministère de l’Intérieur ou celles placées sous sa tutelle, et développer leur action visant à favoriser le respect de l’ordre public et la consécration des libertés et des droits des individus et des groupes.
Cette initiative, vient réaffirmer l’adhésion du Maroc à l’édification de l’Etat de droit, qui traduit la ferme volonté royale, l’engagement gouvernemental et la dynamique sociétale, à même de contribuer au raffermissement du choix stratégique du Maroc tendant à consolider les bases d’une société démocratique et moderniste, respectueuse des libertés et des valeurs des droits de l’Homme.  La convention servira de référence pour l’élaboration d’un plan d’action national pour la promotion de la culture des droits de l’Homme dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la sensibilisation, dans la perspective de l’ancrage d’une nouvelle culture en matière du respect des droits et des libertés.
Cette convention a été signée par le secrétaire général du CCDH, Mahjoub  El Hiba et le ministre de l’Intérieur Chakib Benmoussa, en présence du général de division Hamidou Laânigri, directeur général de la Sûreté nationale, le général de corps d’armée Housni Benslimane, commandant de la Gendarmerie royale, l’inspecteur général des Forces auxiliaires de la zone nord, le président de la Chambre des représentants, Abdelouahed Radi ainsi que des membres du gouvernement, des parlementaires et plusieurs autres personnalités.
 A cette occasion, M. Benmoussa a salué le rôle des services de sécurité qui veillent à préserver l’ordre public et assurer la sécurité des citoyens en coordination avec les autorités judiciaires, ajoutant que la signature de cette convention s’inscrit dans l’esprit du discours royal sur le nouveau concept de l’autorité en tant que jalon essentiel pour la consécration des droits de l’Homme dans le Royaume. Il a également souligné que le Maroc a franchi de grandes étapes dans le domaine des droits humains, notant que les acquis du Royaume en la matière ont été salués par la communauté internationale, comme en témoigne l’élection du Maroc membre du conseil des droits de l’Homme relevant de l’ONU.
 La signature de cette convention, a-t-il relevé, illustre la ferme volonté d’adhérer aux projets de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) lancée par SM le Roi Mohammed VI en mai 2005.
Pour mettre en œuvre cette convention, il sera procédé à la création d’une commission de suivi et de supervision composée de représentants du CCDH, du ministère de l’Intérieur, de l’Ecole des cadres du ministère de l’intérieur, de la DGSN, des commandements nord et sud des Forces auxiliaires et de la direction de la protection civile.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *