Droits de l’Homme : pour une approche participative

Le secrétaire général du Comité de pilotage du Plan d’action national en matière de démocratie et de droits de l’Homme (PANDDH), Mahjoub El Hiba a indiqué, mercredi à Rabat, que le Comité a adopté une approche participative dans la perspective d’élaborer un projet national consensuel. Intervenant lors d’une réunion des membres du comité avec le wali de Diwan Al Madhalim, Mohamed Iraki, M. El Hiba a expliqué que les étapes d’élaboration dudit plan, entamées en avril 2008, ont été marquées par l’ouverture d’un dialogue élargie, à travers des rencontres de consultation régionales et nationales et l’organisation d’ateliers pour les groupes de travail thématiques. L’objectif est de garantir la coordination entre les différents intervenants en matière des droits de l’Homme et de définir les objectifs et les mesures pratiques pour le renforcement de ces droits. Ce projet, a-t-il souligné, constitue un engagement national ambitionnant la consolidation et la préservation des droits de l’Homme, en tant que l’une des composantes du processus de réforme et de démocratisation ayant pour objectif la réalisation de la cohésion sociale, l’amélioration des conditions de vie des citoyens et la promotion de la bonne gouvernance. Ce plan d’action s’assigne pour objectif de mettre en place des politiques publiques claires en matière des droits de l’Homme, de coordonner l’ensemble des programmes et stratégies sectoriels, de renforcer la coordination des actions des différents intervenants et de promouvoir la culture des droits humains au Maroc. Le comité s’est basé sur les concertations publiques et les efforts déployés par les groupes de travail thématiques, tout en s’inspirant des expériences internationales afin de promouvoir toutes les formes de gouvernance et de démocratie participative et intégrer l’approche des droits de l’Homme dans le développement humain. M. El Hiba a, d’autre part, indiqué que le comité a décidé de tenir sa première réunion avec l’institution de Diwan Al Madhalim, compte ternu de sa relation directe avec le domaine des droits de l’Homme et son rôle distingué dans la promotion des prestations de l’administration marocaine.
Le wali de Diwan Al Madhalim a, pour sa part, salué les efforts déployés par le Comité de pilotage du PNDDH pour l’élaboration dudit plan, mettant en exergue l’importance qu’accorde le Maroc à la promotion des droits de l’Homme, à travers l’intégration effective des principes des droits de l’Homme dans la politique publique au Maroc. L’importance de la mise en œuvre de ce plan ne sera tangible que lorsque les objectifs et les orientations de ce projet sociétal seront traduits en mesures pratiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *