Du nouveau dans l’assassinat du casque bleu marocain à Bouaké

La mission des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) attend une expertise "plus poussée" de l’ONU pour l’aider à élucider l’assassinat fin août dernier à Bouaké du casque bleu marocain, le caporal Aziz  Radi, a déclaré son porte-parole, Hamadoun Touré.
"Nous attendons une expertise plus poussée de New York pour nous aider à élucider cette affaire", a affirmé M. Touré, contacté jeudi matin par MAP-Dakar. Interrogé sur les conclusions de l’enquête ouverte par l’ONUCI juste après cet assassinat, le porte-parole de l’ONUCI a précisé que la procédure suivait " encore "son cours". "L’enquête n’est pas terminée. Elle suit son cours", a-t-il dit. Le caporal Aziz Radi, membre du contingent des Forces armées royales déployé  en Côte d’Ivoire, avait été isolé et kidnappé dans la nuit du 30 au 31 août dernier, avant d’être sauvagement abattu à proximité du centre de formation de la police à Bouaké.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *