Effondrement d’un bâtiment à Agadir

A Agadir, plus de 10 jours après l’effondrement d’une ancienne station de conditionnement délaissée, sise sur l’avenue Mouquawama (quartier industriel), le second bâtiment à sa proximité menace à son tour de céder, mettant ainsi en danger des bidonvillois, les commerçants riverains et même les passants. Les deux sites dont les constructions datent d’avant 1960 (année du tremblement de terre) appartiennent au richissime Ahmed M’Zali. Interpellé sur cette tragédie qui a fait un mort et un blessé grave, le propriétaire a avancé qu’il n’était pas au courant que les deux sites étaient investis par des personnes. Or, un gardien était là pour veiller sur les lieux. Y a-t-il eu négligence ? C’est à la justice de se prononcer. Par ailleurs, et selon un haut responsable de la ville, le principal intéressé s’est déplacé sur place la semaine dernière, mais était injoignable durant les deux jours qu’il a passés à Agadir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *