El Guerrouj, prince des asturies

L’empereur du demi-fond, Hicham El Guerrouj, a remporté mercredi le prestigieux Prix Prince des Asturies des Sports pour l’année 2004, devant les poids lourds de l’athlétisme mondial, comme la Mozambicaine Maria Mutola, qui a complètement raté le rendez-vous Olympique, ou encore le pilote espagnol Carlos Sainz. Une autre consécration qui vient s’ajouter au palmarès très riche du champion marocain (doublé à Athènes, quatre titres consécutifs de champion du monde du 1.500 m et record du monde), et qui vient de souffler sa trentième bougie.
Le jury, présidé par l’ancien homme fort du CIO, Juan Antonio Samaranch, débattait depuis mardi pour désigner l’heureux gagnant de ce prix. Finalement le choix s’est porté sur El Guerrouj, double champion olympique (1500 et 5000) et meilleur athlète lors des derniers Jeux Olympiques d’Athènes. Grand exploit qui lui a permis d’inscrire son nom en lettres d’or dans les annales de l’athlétisme mondial au coté du Finlandais Paavo Nurmi, auteur du même doublé en 1924 à Paris. C’est tout un rêve qui est devenu réalité. El Guerrouj qui, juste après les JO d’Athènes, avait déclaré que la finale du 1500 d’Athènes était la dernière de sa carrière, a fait savoir récemment qu’il pense sérieusement à raccrocher les crampons dans les deux ou trois années qui viennent. Mais, avant, et pour finir sa carrière en beauté, le champion marocain veut dépoussiérer le record du monde du 5 000 m, détenu par le jeune éthiopien Kenenisa Bekele, qui n’est autre que l’élève du grand Haile Gebrselassie.
Le prochain face-à-face entre les deux grands bonnets du 5 000 m promet d’être explosif, surtout que l’Ethiopien a de la revanche à prendre après sa défaite face à El Guerrouj en finale à Athènes. À rappeler que la Fondation Prince des Asturies, présidée par Felipe de Bourbon, héritier du Trône d’Espagne, remet chaque année 8 prix (Communication et Humanités, Recherche scientifique et technique, Sciences sociales, Arts, Lettres, Coopération internationale, Concorde et Sports).
Chaque prix est doté de 50.000 euros, récompensant des réussites constituant un exemple pour l’humanité. El Guerrouj, qui passe actuellement ses vacances en famille à Agadir loin des projecteurs, avant de reprendre ses entraînements en vue des prochains Championnats du monde d’athlétisme, sera, le 20 septembre prochain, l’invité du célèbre animateur de l’émission « Vivement dimanche », Michel Druker, sur France 2. Autre invité de marque sur les plateaux de cette émission : Bertrand Delanoe, maire de Paris, ville candidate pour les Jeux Olympiques de 2012 aux côtés de Londres, Madrid, Moscou et New York. Une bonne manière, vu le taux d’audience de cette émission, de faire la promotion du dossier parisien.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *