Elyazghi reverse à l’OMDH ses indemnités pour “préjudices subis”

Le Premier secrétaire de l’USFP, Mohamed Elyazghi, a reçu de l’Etat 350.000 dirhams pour « préjudices subis », a-t-on appris lundi à Rabat. M. Elyazghi, a décidé de faire don de cette somme à l’Organisation marocaine des droits de l’Homme (OMDH). Il a indiqué à l’AFP que cette indemnisation a été accordée pour « préjudices subis » à l’occasion d’enlèvements, de détentions et de procès arbitraires dont il a été victime durant les années de plomb. Elle ne concerne pas, a-t-il précisé, un attentat au colis piégé qui l’a grièvement blessé en 1973. Cet attentat, comme l’assassinat du leader socialiste Omar Benjeloun en 1975 à Casablanca – imputé à un mouvement islamiste-, feront l’objet de demandes ultérieures, a-t-il dit. «Je n’ai pas encore rencontré le président de l’Organisation marocaine des droits de l’Homme (OMDH), pour lui remettre le chèque, mais cela se fera dans les prochains jours», a affirmé M. Elyazghi en précisant qu’il n’avait réclamé comme indemnisation qu’un dirham symbolique. Mohamed Elyazghi, 68 ans, a été élu fin novembre dernier à la tête du l’USFP après le retrait de la scène politique de son prédécesseur, l’ancien Premier ministre socialiste, Abderrahmane Youssoufi.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *