Ennaâma Asfari écope de deux mois de prison avec sursis

Ennaâma Asfari, une des figures "de proue" du séparatisme à Smara, vient d’écoper de deux mois de prison avec sursis prononcé par le tribunal de première instance de la même ville. Il y a une quinzaine de jours, le séparatiste, de retour en France, avait agressé un officier de police (commissaire), qui voulait procéder à un contrôle d’identité de routine. Ennaâma Asfari, selon des sources à Smara, dispose d’un solide fonds de commerce dans l’Hexagone dont il porte également la nationalité et où il préside une officine de la "société civile" dédiée au soutien des séparatistes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *