Enquête sur la population et la santé : une base de données utile

Le ministre de la Santé, Mohamed Cheikh Biadillah, a indiqué que l’Enquête sur la Population et la Santé familiale (EPSF) 2003-2004 vise à créer une base de données qui tire ses indicateurs de la réalité et permet de déterminer les entraves et les priorités, et de mettre en place des programmes à travers la réalisation d’enquêtes spécialisées. A l’occasion,  mercredi, d’un séminaire consacré  à la présentation des résultats de l’EPSF, M. Cheikh Biadillah a précisé que cette enquête fournira des informations relatives aux indicateurs se rapportant  à la santé reproductive et la fécondité, la santé infantile, la mortalité infantile et maternelle ainsi que les maladies sexuellement transmissibles.Effectuée sur un échantillon de 12.000 ménages choisis selon le milieu et la région de résidence avec des critères qui confèrent une représentativité à l’échelle nationale, l’EPSF 2003-2004 a été réalisée par le ministère de la Santé, avec l’assistance technique de Macro International et le Programme PAPFAM de la Ligue des Etats arabes. Elle a été financée par l’Agence américaine pour le développement International (USAID), le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), le Fonds des pays du Golfe, l’UNICEF et l’OMS.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *