Erratum

Dans notre dossier consacré à la nouvelle arrestation de Abdellatif Laraki, ancien P-DG de la Banque Populaire, et dans notre effort de rappeler le tristement célèbre scandale de 2002 (numéro 580 du lundi 7 mars), nous avons cité les noms de deux anciens directeurs de la filiale parisienne de la banque (BP Paris). Il s’agit de Mohamed Benkirane et Mustapha Rar. Leur citation a été faite au risque de leur porter préjudice, dans la mesure, où peu après que l’instruction ne soit enclenchée cette année-là, les deux responsables ont été libérés sans caution. Preuve s’il en faut que leur accusation s’est faite dans la précipitation. De ce fait, l’affirmation de l’implication de ces deux cadre n’est toujours pas avérée, comme nous avons pu le laisser entendre.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *