Examen à Rabat des perspectives de coopération

Les moyens de renforcer davantage les relations de partenariat entre le Maroc et l’Union européenne (UE) ont été au centre d’un entretien, lundi à Rabat, entre le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Taïeb Fassi Fihri et le président du groupe du Parti populaire européen (PPE), Joseph Daul.
Les discussions entre les deux parties ont également porté sur la situation dans le bassin méditerranéen, l’Union pour la Méditerranée (UPM) et les derniers développements survenus sur la scène régionale et internationale. «Nous avons aussi examiné les grands défis à relever par le Maroc et l’UE», a indiqué à la presse M. Daul, qui effectue sa première visite au Maroc dans le cadre d’une tournée méditerranéenne.
Plusieurs questions relatives à la politique méditerranéenne de voisinage, la lutte contre le terrorisme, l’immigration clandestine et la pauvreté ont été évoquées lors de cette entrevue, a-t-il ajouté, qualifiant les relations Maroc-UE de «stratégiques». De son côté, M.Fassi Fihri a fait savoir que la visite du président du groupe PPE au Parlement européen, qui s’inscrit dans le cadre du Statut avancé accordé par l’Union au Royaume, a permis aux deux parties d’échanger les idées et les points de vue sur plusieurs dossiers d’intérêt commun. «Le Maroc est une voix très écoutée au sein des institutions européennes», a ajouté le ministre des Affaires étrangères, faisant état de la création prochaine d’une commission parlementaire mixte maroco-européenne avec pour objectif de promouvoir et approfondir les relations stratégiques tissées entre les deux parties. Et d’ajouter que la rencontre avec Joseph Daul a été l’occasion d’aborder plusieurs questions ayant trait à la sécurité et la stabilité dans la rive sud de la Méditerranée ainsi qu’à la situation au Maghreb et au Moyen-Orient.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *