Exercices en Méditerranée du Charles-de-Gaulle, prêt à toute autre mission

Le porte-avions nucléaire français Charles-de-Gaulle a entamé, mardi, trois semaines d’exercices en Méditerranée, mais reste « totalement opérationnel » au cas où il serait appelé à rejoindre le Golfe dans le cadre d’une éventuelle guerre en Irak. Présenté par la Marine nationale comme un entraînement classique, cet exercice au large de la Crète, qui comprend un entraînement avec le porte-avions américain Harry Truman, a été rajouté au dernier moment au programme du porte-avions français. Celui-ci devait initialement être bloqué à Toulon (sud-est de la France) pour une longue période d’entretien durant tout le premier semestre de l’année. Mais cet entretien a été reporté à l’an prochain car « cela fait partie des mesures de précaution pour pouvoir se tenir prêt “au cas où”, a expliqué un expert militaire en faisant allusion, sous couvert de l’anonymat, à l’éventualité d’une guerre en Irak.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *