Fès consolide sa mise à niveau urbaine

Fès consolide sa mise à niveau urbaine

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a donné jeudi le coup d’envoi aux travaux de construction de la nouvelle gare ferroviaire des voyageurs de Fès au lieu et place de l’ancienne gare. A cette occasion, le Souverain a lancé également les travaux de construction de la 2ème tranche du réseau d’assainissement de la ville spirituelle. Des projets importants pour le développement de la ville.
Par ailleurs, le Souverain a procédé, mercredi dernier, à la pose de la première pierre pour la construction d’un centre polyvalent d’éducation, de formation et d’insertion des femmes en situation difficile.
La construction de ce centre, qui s’étend sur une superficie de plus de 820 mètres carrés pour un coût de l’ordre de 8 millions de DH, sera réalisée dans le cadre d’un partenariat entre l’INDH (construction et équipement), la commune urbaine de Fès, (assiette foncière), l’Association "Initiative pour la protection des droits des femmes" (encadrement et gestion) et la délégation régionale de l’Entraide nationale.
Ce centre s’assigne pour objectifs d’accueillir des femmes en situation difficile et de les accompagner en vue de leur insertion sociale et économique.
Il sera composé de salles d’accueil et d’écoute, d’hébergement, de formation et d’informatique.
Le même jour, Sa Majesté le Roi s’est enquis du programme de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) dans la région Fès-Boulemane.
A ce sujet, six projets de développement ont été réalisés, à savoir Dar Taliba, un centre de formation agricole, une salle polyvalente, l’équipement d’une bibliothèque et d’une maternité, ainsi que la réalisation d’un forage pour irrigation. D’un coût de 4,6 millions DH, ce programme destiné à 19.200 bénéficiaires, est financé par l’INDH (64,5 %) et le conseil préfectoral (35,5 %).
 Le programme prioritaire 2005 de lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain a ciblé, quant à lui, 580.381 habitants répartis sur 20 quartiers, soit un total de 60,76 % de la population urbaine de la ville de Fès. Vingt-neuf projets ont été réalisés dans ce cadre pour un coût de 31,7 millions DH relatifs essentiellement au confortement des maisons menaçant ruine, l’amélioration des façades et le dallage des voies. Ces projets ont été financés par le Fonds de soutien à l’INDH (4 millions DH), le conseil préfectoral (5 millions DH), le holding d’aménagement Al Omrane (20 millions DH) et les bénéficiaires (2,7 millions DH).
Au cours de l’année écoulée, 128 projets ont été réalisés dans le cadre du même programme, pour un coût de 58 millions DH. Ces projets ont porté, entre autres, sur les infrastructures de base, les établissements scolaires et l’amélioration des services de santé.
Des explications ont été également fournies au Souverain sur le programme de lutte contre la précarité sociale et la marginalisation pour la période 2005-2006 dans la région Fès-Boulemane, qui cible 2.500 bénéficiaires dont les mendiants, les enfants, les jeunes et les aliénés sans abri.
Vingt-cinq projets ont été inscrits dans le cadre de ce programme pour une enveloppe budgétaire de l’ordre de 41,15 millions DH fiancés par l’INDH, les conseils de la région et de la préfecture et le programme de formation par apprentissage en artisanat.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *