Festival mondial des jeunes et des étudiants : Expulsion de la délégation marocaine à Pretoria

Plusieurs membres de la délégation marocaine participant au Festival mondial des jeunes et des étudiants (FMJE) ont dénoncé la décision de leur expulsion du festival, prise par le comité d’organisation, affirmant qu’il s’agit d’un acte déplorable et illégal. Le membre du bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS), Maa El Aynin Mrabih Rabou a qualifié, mercredi à Pretoria, d’«illégale» la décision d’expulser la délégation marocaine du FMJE, prise par ce comité. Ce comité n’est pas compétent pour prendre une telle décision, a déclaré Mrabih Rabou à la MAP. Pour sa part, le président de la délégation marocaine, Lahcen Falah, a souligné que cette décision est dépourvue «de toute légitimité» et constitue «un grand recul» par rapport aux coutumes démocratiques qui distinguent la Fédération mondiale de la jeunesse démocratique (FMJD) depuis sa création en 1947. «Les délégations arabes doivent réévaluer leur participation au FMJE qui est pris en otage par le pays hôte lors de cette 17ème édition du Festival» a-t-il martelé. De son côté, le président de la jeunesse du parti de l’Istiqlal, Adil Ben Hamza», a indiqué que la FMJD a pris «la décision politique de l’expulsion après avoir échoué à affaiblir la participation distinguée de la délégation marocaine depuis l’ouverture du festival». Dans le même sens, le membre du bureau national de la jeunesse de l’USFP, Mohamed Mehdi Mezouari, a qualifié l’expulsion de la délégation marocain de «décision fasciste».  «Cette décision incarne la victoire de la délégation marocaine qui a fait prévaloir la justesse de la cause nationale et a réussi à expliquer le contenu de la proposition d’autonomie, ce qui a dérangé certaines parties au comité d’organisation», a-t-il poursuivi. 
Le vice président de l’Union générale des étudiants du Maroc, Abdelghani Lahlou, a, pour sa part, imputé la responsabilité de cette décision à la direction du FMJD qui a cédé aux «instructions de certains pays connus pour leur hostilité au Royaume», saluant la grande solidarité arabe avec la délégation marocaine qui a subi des harcèlements multiples pour la pousser à abandonner ses activités lors de ce festival.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *