Guantanamo : Alger refuse «toute condition» pour tout rapatriement

L’Algérie «n’acceptera aucune condition» pour le rapatriement des Algériens détenus dans la prison américaine de Guantanamo, a affirmé mardi à Alger le ministre algérien de la Justice Tayeb Belaïz. «Personne ne pourra interdire aux Algériens le retour dans leur pays, et si ces derniers ont commis des crimes, ils seront jugés selon la loi», a-t-il dit à la presse en marge d’une rencontre entre le gouvernement et les préfets. «Dix-sept Algériens sont toujours en détention au centre de Guantanamo. Une délégation algérienne de haut niveau s’est rendue sur place et à confirmé leurs identités», a précisé M. Belaïz.  Washington souhaite remettre aux autorités algériennes ses ressortissants détenus à Guantanamo dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, en conditionnant cette offre à la garantie qu’ils ne subiront pas de «mauvais traitements» en Algérie et qu’ils ne retourneront pas à l’action terroriste.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *